Au delà du handicap sensoriel

 

A- A A+


Acceder a un contenu personnalisé
   Vous ETES

  un professionnel
  un particulier

Faire un don

cliquez ici pour contacter l'irsam

 
Ou nous trouver
Cliquez ici pour découvrir nos établissments et service en métropole Cliquez ici pour découvrir nos établissements et service à La Réunion
Ce samedi 25 février 2017, le Nantes Métropole Athlétisme a accueilli pour la seconde fois en Loire-Atlantique plus de 130 athlètes Handisport à l’occasion des Championnats de France en salle (indoor) d’athlétisme Handisport. Cette compétition s'est déroulée à Nantes au sein du Stadium Pierre Quinon.

Pour cette 20ème édition, le programme a repris le format d’un "meeting Indoor" avec dix épreuves (60 m, 200 m, 400 m, 800 m, 1500 m, longueur, hauteur, poids et lancers assis) sans interruption.

Sept jeunes de l'IRS de Provence ont participé à 3 épreuves de cette compétition (le 60m, le saut en longueur et le 200m) ! Un très belle journée avec au total 12 médailles remportées par nos jeunes dont 6 en or !

Voilà de très beaux résultats suite à un travail régulier des jeunes, une forte présence et des conseils avisés des entraîneurs bénévoles, Antoine Maillan et de leur professeur de sport José Pereira.

Chez les garçons, Aboubakar est triple champion de France aux 60 m, 200 m et sauts en longueur et Toiha est vice-champion de France au 200 m garçon.

Concernant les filles, Martine est championne de France du saut en longueur et vice-championne aux 60 m et 200 m et Makasidy est championne de France du 60 m et 200 m.

Les autres jeunes, Neil, Clément et Mohammed ont également réalisé de belles performances (4ème et 5ème place).

 

Félicitation à tous.  Prochaine échéance importante : les championnats de France Open au stade Charlety fin Mai à Paris !!

 

Ce jeudi 9 février, le Pôle d'Accompagnement à l'Autonomie, l'Orientation et la Formation Professionnelle de l'Institut d'Education Sensorielle de l'IES Arc-en-Ciel a organisé pour la 1ère fois un Forum Emploi dédié aux jeunes déficients visuels.

Cet événement a accueilli plus de 60 personnes, jeunes élèves et anciens élèves de l’IRSAM Arc-en-Ciel, familles, professionnels et partenaires.

Après un accueil café, le forum a débuté par un discours de la direction de l'IES Arc-en-Ciel puis ont débuté 2 tables rondes sur le thème de l’insertion professionnelle des jeunes déficients visuels et animées par Hélène Foxonet, journaliste et animatrice dans le secteur du médico-social :

8 jeunes déficients visuels, anciens élèves de l’IES Arc-en-Ciel, ont témoigné lors de la 1ère table ronde et ont ainsi pu présenter leur parcours d’insertion professionnelle, tous différents dans les dispositifs d’accompagnement :

- Amaury, en bachelor Ressources Humaines en apprentissage,

- Océane, en cours d’obtention de sondiplôme d’état éducateurs jeunes enfants,

- Sothy, qui après un parcours via l’APFA est aujourd’huiemployé polyvalent d’hôtellerie au Sofitel à Marseille

- Damien, en apprentissageCAP Agent Polyvalent de Restauration (APR)

- Eva, qui vient de terminer uneformation en CRP La Rougière et qui est aujourd’huien recherche d’emploi en tant queemployée commerciale de magasin,

- Nicolas, actuellement enformation au CRP Richebois en agent d’entretien du bâtiment,

- Thomas et Julien tous deux àl’ESAT des Catalans (IDDA) en cannage / paillage.

La 2ème table ronde présentait les différents dispositifs d'accompagnement qui existent aujourd’hui pour ces jeunes déficients visuels et tous partenaires de l’IRSAM : le CRIJ Provence Alpes, Arpejeh, l’Agefiph, Cap emploi Heda,  l’Afpa, le CRP Richebois, l’IRSAM CRIADV et l’ESAT Les Catalans (IDDA13).

A partir de midi, était proposé aux participants un délicieux buffet salé / sucré préparé et servi par les jeunes du pôle professionnel en atelier table d’hôtes de l'IES Arc-en-Ciel.

Ce 1er forum est à l’initiative de Stéphane Poirier, chargé de l’insertion professionnelle à l’IRSAM et de Martha Cartagena, chef de service du Pôle à l’orientation et à la formation professionnelle de l’IRSAM Arc-en-Ciel. Ce fut une réussite aussi bien pour les jeunes, familles et partenaires de l’IRSAM. On attend la seconde édition avec beaucoup d’intérêt…

Découvrez ci-dessous le reportage élaboré par  "France 3" et l'article paru sur le journal de la Provence :

Le vendredi 27 janvier, 6 jeunes du CEPDA La Rémusade, Andras, Neil, Fredon, Alexia, Heline et Lorena, de l'Institut d'Education Sensorielle (IES) IRS de Provence, accompagnés de leur enseignante, Elisabeth Malaussena et de leur éducatrice, Patricia Picaud se sont rendus à l'hôpital de La Timone à Marseille lors du congrès Airdame rassemblant les orthophonistes sur le thème "le sens au-delà des mots". Ils avaient préparé en amont pour cette journée un buffet salé et sucré pour les 65 participants présents lors de ce congrès.

Encore une belle expérience de situation professionnelle pour nos jeunes en section APR (Agent Polyvalent de Restauration).

Un grand bravo pour ces jeunes et leurs accompagnants qui ont permis aux orthophonistes d'être sensibilisées à la déficience auditive et de bien se restaurer !

Le jeudi 26 janvier s'est déroulée au sein de l'IES Arc-en-Ciel, comme cela se fait chaque année, une sensibilisation à la déficience visuelle pour les salariés de l'IRSAM et des professionnels travaillant dans le secteur de la déficience visuelle et partenaires de l'Arc-en-Ciel.

Au programme, en début de matinée, est intervenue une orthoptiste de l'Arc-en-Ciel, Mme Valérie Dursapt, rééducatrice en basse vision. Après avoir présenté l'Arc-en-Ciel, elle a décrit quelques critères visuels comme ; l'acuité visuelle, le champ visuel et la motricité et a également présenté un shéma de la rétine. Ainsi, cela a permis de mettre en exergue les différentes atteintes de l'œil et de la vision pouvant exister. Également, elle a présenté quelques outils et moyens afin de faciliter le quotidien des enfants déficients visuels. Son intervention a permis de réaliser que la malvoyance revêtait plusieurs formes d'où l'importance de questionner les jeunes malvoyants sur leur façon de voir afin de trouver les meilleurs moyens pour adapterleur environnement.

Ensuite, est intervenue Mme Geneviève Mathieu, chef de service du Pôle d'accompagnement  à l'autonomie et à la scolarité, qui a présenté la dimension pédagogique dans l'accompagnement de jeunes déficients visuels. Après un bref historique de l'éducation des jeunes aveugles et malvoyantsdepuis le XVIIIème siècle, l'accent a été mis sur trois problématiques à prendre en compte chez les jeunes déficients visuels dans leur apprentissage : le rapport à l'environnement, le rapport au temps (à court et long terme) et l'accès aux documents. Enfin, le groupe a pu découvrir un ensemble d'outils spécifiques comme les équipements informatiques pour braillistes (bloc-notes esytime, esys...) du matériel pour reproduction de dessins en relief suivant la technique du thermoformage ou celle du thermogonflage, les logiciels qui permettent l'adaptation des documents en gros caractères....

La sensibilisation s'est poursuivie le midi avec un déjeuner dans le noir via des masques le temps d'un repas, pour un peu mieux comprendre les difficultés que peuvent rencontrer les personnes en situation de déficience visuelle.  Voici quelques réflexions et impressions des participants : "je me suis sentie très seule", "j'avais dû mal à me repérer", "cela m'a déstabilisé", "j'étais épuisée après ce déjeuner", "je n'imaginais pas que cela puisse être aussi fatigant".

En début d'après-midi, Mme Melissa Ferrois, instructrice en locomotion est intervenue afin de montrer quelles étaient les conséquences des déficiences visuelles dans un environnement extérieur. De plus, elle a expliqué comment accompagner une personne déficiente visuelle. Son rôle est de répondre aux difficultés de déplacement de ces personnes. Pour cela, l'instructeur en locomotion va développer leur potentiel multi-sensoriel et cognitif et transmettre destechniques et des méthodologies spécifiques visant à développer l'autonomie de déplacement en privilégiant l'aisance et la sécurité. Après une introduction sur les différentes pathologies existantes (myopie, glaucome, cataracte, etc.), une simulation à la déficience visuelle a été proposée au groupe via des bandeaux ou des lunettes simulant la malvoyance, et des cannes pour l’apprentissage des techniques de locomotion.

La journée s'est terminée avec l'intervention de Mme Hélène Moal, AVJisteà l'Arc-en-Ciel. L'objectif était d'éveiller nos sens et notre imagination. Les yeux bandés par un masque, le groupe a dû toucher des objets et apprendre à les reconnaître. Ils devaient retrouver àquoi les objets correspondaient, une mission très compliquée ! 

Cette sensibilisation fut extrêmement riche en apprentissages et en expériences, un sentiment partagé par l'ensemble des participants...